Date de création  17/06/18 08:04

Dernière modification  17/06/18 08:04
Oeil   175Blog créé par :
Courbe de poids

13 mois plus tard

Soi et les autres



Avant toute chose, je tiens à rappeler que nous maigrissons pour soi-même, et surtout pas pour les autres.
Néanmoins, vu que nous avons une image assez faussée de nous-même, recevoir des remarques quand à notre changement est toujours très appréciable, et encourage encore plus, tout en renvoyant une image positive de nous.
Hélas, comme on le sait, l'être humain a plus tendance à pointer du doigt le négatif, plutôt que d'encourager et notifier le positif.
Ainsi, quand je dépassais les 103 kg, quelques personnes ne se privaient pas de me faire remarquer que j'avais grossi, comme si je ne m'étais pas rendu compte.
Étrangement, ou plutôt "sans surprise", au fil de ma perte de poids je n'ai au aucun commentaire positif quand à ma transformation. Pire, en juillet 2017, alors que j'avais déjà perdu 8 kg, ma grand-mère m'avait notifié que j'avais grossi de la poitrine. C'était mes pectoraux développés par la reprise du sport, mais je l'avais assez mal pris.

Donc zéro réaction durant un long, très long moment.
Jusqu'à ce que je franchisse la barre des 86 kg. Là, mi-juin, une personne de ma famille qui ne m'avait pas pas vue depuis plusieurs mois s'est exclamée : "qu'est-ce que tu as maigri. Tu as une taille mannequin ! Tu as fais un régime ?".
Ca m'a fait super plaisir, même si à ce moment-là, j'ai trouvé le terme "taille mannequin" assez exagéré. Je n'ai pas mentionné que je faisais un régime, et je me suis contenté de dire merci, et que je faisais plus de sport.
Une autre réaction positive est arrivée le soir du bal des pompiers, le 14 juillet. Là-bas, j'y ai croisé l'une de mes tantes, que je vois plus régulièrement. Mais vu que je portais un te-shirt beaucoup plus près du corps ce soir-là, elle s'est étonnée elle aussi devant le fait que j'avais maigri, tout en aimant mon nouveau look.  Depuis que j'ai passé la barre des 85 kg, je fais effectivement plus attention à ce que je porte.
Et enfin, dernière constatation, ce même 14 juillet, j'ai constaté que les gens me regardaient plus. Les femmes, et semble-t-il certains hommes aussi. C'est un sentiment tout nouveau, mais qui me met assez mal à l'aise, tout simplement parce que je n'ai pas l'habitude que l'on me détaille. , et que je ne sais pas pourquoi on me regarde.
Reste que tout ça est très positif, et j'ai en bonus beaucoup plus confiance en moi.

Qu'en est-il des gens qui insistaient sur ma prise de poids voilà encore 2 ans ?
Rien ! Pas un mot de leur part ! Je les ai croisés fin juin, et rien !
Pas grave, je n'en ai cure de leur avis.



Si vous êtes connecté, vous pouvez    







Corpulence normale



Cela fait quelques semaines que je suis entré dans la tranche "corpulence normale".
Je ne vais pas dire que je ne suis pas heureux d'avoir quitté la tranche du "surpoids".  Au contraire. En plus, je pense que pour chacun ce "cap" est psychologiquement important.
Néanmoins, que veut dire ce terme "corpulence normale" ?
Pas grand chose à mon sens.
C'est simplement le résultat du calcul de son IMC en divisant son poids par sa taille élevée au carré. Hors, nous ne sommes pas tous égaux. Certains ont des os lourds, un corps plus charpenté, plus de masse musculaire.
Mon jeune voisin est un adepte de la musculation. Ses muscles sont très visibles, il est très dessiné, sans qu'il ne ressemble non plus aux culturistes hyper gonflés.
S'il se basait sur le calcul de son IMC, il serait en... surpoids, alors qu'il n'a pas une seule once de graisse. Les muscles pesant plus lourds tout en prenant un minimum d'espace.
Du coup, avec tous ces corps différents, l'IMC est  faussé, et on ne peut pas vraiment s'y référer. Finalement, au-delà de l'IMC et du poids, le mieux est encore de se fier aux mensurations (pour ceux qui maîtrisent le mètre ruban dont je ne fais pas partie), ou encore aux vêtements, même si les tailles varient de peu à beaucoup selon les coupes dans les magasins.
Je suis donc de "corpulence normale" ; mais avec encore un peu de gras. Je suis légèrement dessiné, sans plus. C'est bien mieux qu'avant, je me plaît bien mieux qu'avant aussi ; mais descendre en-dessous des 80 reste toujours mon objectif.
Reste que j'ai 42 ans, et qu'il est évident que je ne vais pas retrouver le poids que je faisais à la fin de ma croissance. 
Pas grave.



Si vous êtes connecté, vous pouvez    







Le retour de la balance



17/06/2018 : petit (non, gros) bilan des 13 mois.

 

13 mois, déjà. Il y a 13 mois, je pesais plus de 103 kg.  Ca semble loin, et j'ai l'impression de parler d'une autre personne.

J'étais resté sur une balance défectueuse début septembre 2017 et un poids de 89 kg et quelques. J'ai tenté l'expérience (dangereuse) de vivre sans balance durant quelques mois. Dangereuse, pourquoi ? Je ne me définis pas comme un dépendant de cet instrument aussi attirant que diabolique ; mais quand on a commencé un rééquilibrage alimentaire dans le but de perdre du poids notre moral s'accroche désespérément aux chiffres qu'elle affiche et qui souvent vont de pair avec notre moral.

Pas de balance donc durant 9 mois, soit un automne, un hiver et quasiment tout un printemps.

Cela pouvait être propice à un relâchement total, comme à une poursuite des efforts. Pour ma part, ce fut ni l'un ni l'autre. Je ne suis pas tombé dans des pulsions alimentaires, pas plus que je n'ai cherché à me restreindre. Bref, j'ai vécu en m'écoutant, en écoutant mon corps et ma faim. Bien sûr, comme tout être humain, il y a eu des brefs moment d'envies de gros plaisirs que j'ai assouvis... sans la moindre culpabilité.

Et me revoilà depuis trois semaines avec une balance, et l'intense curiosité de voir où j'en étais niveau poids.

Surprise (très bonne), je n'ai pris aucun gramme que j'avais perdu depuis mai 2017. J'en ai même perdu 700. Certes, 700 gr sur 9 mois, c'est ridicule ; mais en fait, durant cette période, mon but n'était pas vraiment de maigrir puisque je n'avais pas la possibilité de voir l'évolution de mon poids ; mais plus de voir comment on fait pour se stabiliser. Je pense que mon alimentation végétarienne y est pour beaucoup, puisqu'elle est naturellement faible en calorie, peu grasse, tout en offrant l'énorme avantage d'avoir des assiettes très copieuses, voire débordant de nourriture. Cette impression visuelle de se "gaver" joue aussi dans cette idée de ne pas faire de régime.

Bref, je suis très content, et depuis que j'ai retrouvé une balance, j'ai recommencé à perdre, notamment puisque depuis le retour des beaux jours, j'ai pu reprendre le sport en extérieur.Je rentre à nouveau dans tous mes pantalons que je mettais quand je pesais 81 kg, certains ont même besoin d'une ceinture. Bien que je pèse encore 86,5 kg aujourd'hui, cela signifie logiquement que je me suis affiné, mais que j'ai aussi pris en masse musculaire. Reste néanmoins ces esquisses de petits bourrelets graisseux sur les côtés, à la base du dos, que j'attends de voir disparaître avec impatience.

 

 



Si vous êtes connecté, vous pouvez